de l'intérieur d'une communauté

Quels que soient les groupes sociaux, on ne voit souvent d'eux que la partie « marketing ». Celle qui est bien présentable et que l'on souhaite mettre en évidence, au mépris souvent de la réalité. Ce blog, qui se revendique comme un blog d'information, va tenter de présenter la vie de la communauté hellénique de Lyon par ceux qui la vivent de l'intérieur.
J'ai connu deux hommes qui ont dignement représenté la communauté hellénique : monseigneur Vlassios et le père Athanase Iskos. Ils n'ont jamais eu à rougir de ce qu'ils ont fait ou dit et ont laissé une communauté respectée et respectable. Le contraste pourra paraître saisissant entre les 50 ans qui viennent de s'écouler et ce qui se passe depuis plus de six ans, mais si l'on veut rester fier de ce que l'on est, il ne faut pas hésiter à prendre ses distances lorsque ce que l'on voit s'éloigne de nos idéaux.
Dans un premier temps, je vais raconter une histoire au travers de courriers échangés et de documents, qui seront tous reproduits. Dans un second temps, je débattrai autour des questions qui seront posées à mon adresse mail : jeanmichel.dhimoila@gmail.com .
La communauté hellénique de Lyon étant une association cultuelle, loi 1905, les références au culte seront nombreuses et indispensables pour comprendre le sens de ce qui est recherché, et malheureusement parfois ses dérives.

Bonne
lecture à tous

samedi 22 mars 2014

107- Father Ted

Je voulais féliciter mon ami Nikos pour la naissance de son fils. Puisque l'heure est à la fête, je placerai ce message sous le signe de l'humour.

Les Irlandais ont réalisé une série télévisée basée sur le monde des prêtres qui est d'un humour ravageur : Father Ted. Mr Bean est, en comparaison, d'un grand raffinement.

C'est l'histoire de trois prêtres bannis par leur évêque sur une île irlandaise. L'un d'eux, le père Ted Crilly, a détourné l'argent de sa paroisse pour aller le jouer à Las Vegas. L'évêque ne lui rendra une paroisse que lorsqu'il aura récupéré l'argent. Le second, de 26 ans, est un simple d'esprit qui ne croit pas en Dieu. Personne ne sait comment il s'est retrouvé au séminaire. Il fut exilé après une excursion dans un couvent. Le troisième est un alcoolique pervers en état de décomposition qui ne se lève jamais de son fauteuil et ne sait dire autre chose que des insultes.

Voici, pour passer un moment de détente, un épisode de la série : Father Ted se voit confier une mission par son évêque. Mais la mission est un échec total, si bien que l'évêque veut l'exiler encore plus loin. Finalement, il réussit à rester sur son île après avoir découvert que l'évêque a un fils caché et une femme aux États-Unis. Il utilise ces éléments comme chantage contre l'évêque qui doit le supporter malgré le fait qu'il le déteste. Je suppose que pour le réalisateur toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé est parfaitement intentionnelle.

video


80% des personnages qui interviennent dans cette série sont des prêtres qui ont tous des problèmes plus graves les uns que les autres. Quand aux évêques, ils sont pires que leurs prêtres, même s'il est dur de concevoir que cela soit possible. Sans doute le réalisateur de la série avait-il un compte à régler avec l’Église et les dizaines de milliers de cas de pédophilie qui ont ravagé l'Irlande plus que tout autre pays, ou les couvents de l'horreur, ou tant d'autres dérives qui ont marqué la population de ce pays.


Les prêtres sont souvent doués dans l'humour décalé. Prenez Nikos. Lorsqu'il voulait me chasser de l'église, il a essayé de convaincre ceux qui voulaient bien l'écouter que mes grands-parents étaient Albanais et que ce pays, sous influence turque pendant des siècles, ne pouvait permettre à ses ressortissants d'être considérés comme Grecs ou d'origine grecque. Or, ce lien à la Grèce est indispensable pour faire partie de notre communauté, si nos statuts sont pris dans un sens strict.

Mais il n'a pas insisté sur cette voie, car ma cousine, qui a les mêmes origines que moi, est sa secrétaire, ainsi que la trésorière de l'évêque. Me mettre dehors pour ce motif aurait donc créé un précédent que l'évêque n'aurait pas apprécié. Et puis il se serait mis à dos l’État Grec qui considère que l’Épire du Nord, qui va jusqu'à la ville de Himara, est Grec. Sa position aurait compromis la légitimité d'un référendum dans le cas où les habitants d’Épire demanderaient leur rattachement à la Grèce.

Même si j'avais effectivement été Turc, en quoi cela aurait-il dû me gêner ? L'important n'est-il pas d'essayer de rester juste dans ce que l'on fait et de construire de belles choses dans sa vie ? 
 
Mais là où Nikos a eu beaucoup d'humour, c'est que lui-même revendique un lien avec la Turquie, comme il s'en est vanté sur Facebook.



Si je devais utiliser les mêmes méthodes, et par là-même légèrement provoquer, je ferais constater que nous n'avons aucun document permettant d'établir qu'il soit Grec où d'origine grecque, ce qui, d'après ses propres critères, laisse ouverte la question de la légitimité de son appartenance à notre communauté.

Je trouve vraiment dommage de rester cloisonné dans une telle vision limitative. Et je trouve encore plus dommage que Nikos ait mis dehors Jean M., chantre Roumain qui chantait dans notre paroisse depuis 30 ans, au motif qu'il n'était pas Grec. Je trouve également dommage qu'il ait supprimé une grande partie du français utilisé dans la liturgie au motif qu'il s'adressait aux Grecs.

Après plus d'un an d'absence, Jean M. est revenu chez nous il y a deux semaines, lorsque la paroisse roumaine était invitée pour le dimanche de l'Orthodoxie (1er du grand carême). Il m'a redit combien il était content de pouvoir revenir et comme son renvoi l'avait blessé. J'espère qu'un jour il ne reviendra plus seulement comme invité occasionnel, mais qu'il aura à nouveau le sentiment que cette église est la sienne, au même titre qu'elle est à tous ceux qui veulent venir s'y recueillir, quelles que soient leurs origines.

Pour ne pas avoir plus de notions de l'universalité de l’Église, sans doute Nikos a-t-il du faire son séminaire au même endroit que Father Ted.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire